Mobilier en rotin

Mobilier en rotin

Mobilier en rotin

La fin du XIXème siècle voit les Jardins d’hiver devenir très à la mode. Y seront installés principalement des meubles en rotin : légers, simples, élégants et parfumés d’exotisme, la clientèle en raffolait ! De plus, l’époque coloniale favorisait l’émergence et la popularité du rotin : les ressortissants de nombreux pays d’Europe implantés en Asie bénéficiaient des vastes qualités du rotin. Peu à peu, le rotin s’est ainsi exporté jusqu’en métropole. Par exemple, le magasin « A la place de Clichy » ou la maison parisienne « Perret-Viber » étaient connus pour leur production de mobilier en rotin.

La confection du mobilier en rotin fait appel à un savoir-faire ancestral : l’Art de la vannerie. Il utilise la fibre végétale et l’assemble de façon plus ou moins complexe. En France, la vannerie se concentre principalement sur l’osier. Le rotin, lui, vient d’Asie et notamment d’Indonésie.

Le come-back du rotin

Aujourd’hui, le rotin revient à la mode. Il suggère un style de vie un brin vintage et a su traverser les décennies. Il a toutefois su évoluer avec son temps et se fait aujourd’hui résolument moderne et s’adapte aux  tendances déco du moment. Un fauteuil ou canapé en rotin sera particulièrement apprécié pour un intérieur au style scandinave, qui se reconnait par l’utilisation de matières douces et naturelles. Pour améliorer son confort et ajouter au côté cosy d’une pièce, on pourra placer sur une chaise en rotin une couverture ou une peau de bête. Le rotin s’adapte très facilement : que ce soit dans un intérieur bohème, vintage, ethnique ou dans une pièce aux couleurs chatoyantes, on adore ! De plus, de nos jours, le rotin peut être teinté : gris, blanc, ou noir, il contribuera même à ajouter de la modernité à l’espace qu’il occupe !

 

paire-de-grands-fauteuils-en-rotin_original.png

Nous avons déniché une paire de grands fauteuils en rotin

 

Related Posts